22 octobre 2017 |   

Comment ça, c’est déjà les vacances ?

La rentrée des classes était avant-hier, et on me dit dans l’oreillette que ce sont les vacances de la Toussaint. Bon, en réalité, au vu des cartables et autres sacs-à-dos chargés de parpaings de livres et de cahiers échoués dans l’entrée on a compris dès vendredi soir dernier que les 15 prochains jours allaient être plus animés.

En profiter pour ralentir

Que l’on ait la chance de passer quelques jours à la maison ou ailleurs avec ses petits koalas ou qu’ils aillent au centre de loisirs, un seul mot d’ordre : ralentir.

Laissons tomber les to-do-list, les courses du matin et profitons-en pour nous poser un peu. Alors bien sûr, Arthur votre trois ans n’a pas encore intégré la notion de grasse mâtinée, mais avec tous les tutos bricolage de l’automne partagé sur ce Mag’, vous aurez de quoi l’occuper tranquillement pour qu’il ne réveille pas le reste de la fratrie.

                                             

L’objectif de ces 15 jours avec vos petits koalas : sortir un max de la maison. Et tant pis si vous êtes au travail toutes ces vacances, profitez des week-ends et du 1er novembre pour au choix, vous balader en forêt si le temps le permet, aller à la piscine, voir une exposition, visiter un musée, faire un ciné avec du pop-corn, choisir ensemble les fruits et légumes au marché… Tous ces petits moments que l’on reporte le reste de l’année.

Et puis il y a aussi toutes ces activités que l’on peut faire à la maison : préparer un gâteau (et revoir en même temps les additions par exemple), peindre ou colorier avec ses enfants (hyper relaxant), jardiner, retaper ensemble un petit meuble…

Partager, profiter d’eux, les regarder grandir. Parce que l’air de rien ça passe vite (comme aime nous le répéter leurs grands-parents) et que passer du temps avec eux est un immense cadeau. Allez bonnes vacances en famille la koala team !

Partager via

19 octobre 2017 |   

La liste de mes envies (de parent)

Depuis que nous sommes parents, beaucoup, beaucoup de choses ont changé. On nous avait dit « tu verras un enfant, finalement ça ne change pas beaucoup la vie ». Mon œil oui ! Déjà, l’arrivée d’un enfant ça vous change un truc complétement vital : le sommeil.

La nuit complète : l’envie top n°1

      

On ne sait pas, avant d’être parent, à quel point ça peut-être bon de dormir 6 heures d’affilée. Alors qu’avant d’être parents, l’on aurait dressé une liste de folie en perspective d’un loto gagnant aujourd’hui, limite on s’en fiche de remporter le gros lot, on voudrait juste remporter notre lit ! Bref, la nuit complète est le top n°1 de tout parent qui se respecte. Et qui dit sommeil, dit également « grasse mâtinée » (Top n°2), concept totalement inconnu de nos petits koalas et pas que quand ils sont bébés ! Pire encore d’ailleurs quand ils ont l’âge de quitter tout seul leur lit. Autant quand ils sont tout petits l’on peut faire la sourde oreille, autant quand ils savent escalader leur lit à barreaux c’est plus costaud de feindre le parent endormi avec son 3 ans et demi assis sur l’oreille droite.

Non vraiment avec la grasse mat’ tu sais que tu fais désormais partie de la Team Parents quand t’arrives à te réjouir d’avoir pu dormir jusqu’à 8h un dimanche matin.

Enfin de toutes façons avec les soirées de folie que tu passes sur ton canapé devant une rediff d’un policier le samedi soir, t’as pas tellement besoin de dormir jusqu’à midi. Tu donnerais cher aussi pour retrouver une vie sociale (top N°3) mais faudrait déjà avoir déniché(e) le ou la babysitter idéal(e) (top n°4). Ah et tant qu’on y est comme on parle de sorties, qu’est ce que t’aimerais voir autre chose qu’un dessin animé au ciné ! (top n°5). Et après tu pourrais enchainer sur un resto en couple où PERSONNE ne viendrait vous couper la parole toutes les 2 min30 et où vous pourriez manger chaud ! (top n°6).

Et bien entendu, on ne peut pas terminer ce top sans le très classique « aller aux toilettes SEUL » qui peut vite prendre la place d’un top n°2 car cette façon qu’ils ont de nous accompagner partout c’est parfois... gênant.

Non vraiment, les parents sauront rester simples s’ils gagnent à la loterie !

 

 

Partager via

17 octobre 2017 |   

Ça gratte

Tu fais partie de la catégorie des chanceux, des privilégiés, des épargnés en résumé. Limite tu t’en vantes auprès des tes ami.e.s. « Non, mais vraiment JA.MAIS. Je te jure, jamais mes petits Koalas n’en n’ont ramené à la maison. Mais SI ! Même les grands de 8 et 12 ans. Oui ! Même après le retour de colo, non vraiment, je crois que voilà tout, on n’est pas concernés ».

T’en arrives même à pavaner.

Poux un jour, poux toujours ?

Et puis un jour, Colette la cadette, rentre de l’école en se grattant la tête. Tu te dis que des piqûres de moustiques en décembre c’est assez peu probable. Jusqu’au bout, tu es dans le déni et puis tu cries en même temps que tu écrases le premier POU de toute ta vie.

                                       

Voilà, tu viens de basculer du côté obscur du grattage. Maintenant tu sais.

Tu prends tous les renseignements au sujet des traitements auprès de tes amies (qui ne manquent pas de ricaner) (et de te donner des conseils totalement contradictoires) et pour tes tous premiers poux, tu choisis l’option naturelle. L’anti-poux mécanique qui étouffe le poux dans le gras (tu penses même à enduire la tête de Colette d’une bonne mayo maison, tellement le flacon coûte un bras). T’es tellement flippé.e que t’as même acheté le peigne électrique (erreur de débutant.e, oui).

Et puis au bout de trois jours de peigne fin à dents striées accompagné de cris de gorets, de lessives à 60° non stop, tu retrouves encore ces s*lop%r*es de lentes et maintenant sur toutes les têtes de la fratrie !

Parce que vraiment t’en poux plus, tu envisages de boire l’huile essentielle de lavande direct à la bouteille.

Allez, ça va le faire, tu vas en venir à bout (un jour).

Mais n’oublie pas de passer le peigne chaque soir !

 

Partager via

14 octobre 2017 |   

Et si on créait avec l’automne ?

Ce week-end s’annonce très beau et même estival sur certaines régions de la France.

C’est donc le moment (et le temps !) idéal pour une sortie dans la nature et surtout en forêt pour y amasser des tas de petits trésors, des feuilles bien sûr avec leurs couleurs incroyables, des marrons, des petits morceaux de bâtons et de jolis cailloux. Vous allez revenir les poches pleines, n'oubliez pas le panier!

Et une fois la sortie terminée, pourquoi ne pas stocker tous ces jolis souvenirs pour en faire de chouettes créations en famille pour quand l'on aura plus le temps ? Pendant les vacances de la Toussaint par exemple ! En attendant donc, l’on peut faire sécher proprement les feuilles mortes entre les pages d’un gros dictionnaire. Mais pas trop longtemps pour qu’elles ne soient pas trop cassantes. Ainsi, elles garderont leur teinte et leur tenue pour un herbier que vous ferez ensemble et que vos petits Koalas pourront garder toute leur vie.


                      
                                                                  Comme chez ScrapMiam!

Il suffit d’identifier les espèces d’arbres, de créer de jolies étiquettes (plein d’idées sur le net), d’y écrire le nom de l’arbre, la date et de coller les feuilles d’automne… sur des feuilles de papier.

Des tas d’idées pour créer avec la nature !

Avec les plus petits de nos koalas, lancez-vous dans la création d'animaux rigolos, vrais ou complétement sortis de leur imagination ? Pinterest est une mine de ressources et d'images de tout ce qu’il est possible de faire.

                        

Histoire de mêler l’apprentissage de l’alphabet à la créativité, vous pouvez suivre ce superbe tuto de Natacha pour fabriquer un alphabet imagier avec des feuilles.

                           
      

Pour éclairer les douces soirées automnales, fabriquez ces jolis photophores trouvés chez Laura.

                           

Et pour parfaire votre déco automnale, optez pour la création de jolis mobiles aux couleurs de l’automne. Là aussi Pinterest sera une grande source d’inspiration.

On sent que les les feuilles mortes vont se ramasser à la pelle ce week-end ! ;)

Partager via

11 octobre 2017 |   

Le crumble de pommes de l'automne

Avec les feuilles qui commencent sérieusement à tomber, tout comme chutent les températures, on a envie d’un peu de douceur.

Dessert star de cette saison, le crumble de pommes est en plus très simple à réaliser avec ses enfants. Et pour les plus réticents à manger des fruits, ils se laisseront charmer par le croquant de la pâte sablée qui les recouvre.

                              

Pour environ 4 personnes, il vous faut :

6 belles pommes

100 g de cassonade (ou de sucre)

150 g de farine

90 g de beurre

1 sachet de sucre vanillé (mais pas obligatoire)

de la cannelle en poudre, si on aime cette épice

Il faut d’abord peler les pommes et les couper en morceaux. Vos petits koalas vont se faire une joie de vous aider ! Pendant que les plus grands s’occupent des pommes, préparer la pâte du crumble. Dans un saladier, versez la farine, le beurre mou et la cassonade et mélangez avec les doigts de façon à obtenir une pâte sableuse.

Si vos enfants sont petits, ils peuvent s’occuper de cette partie et vous des pommes. Recouvrez les pommes de pâte à crumble, pommes que vous aurez disposées avant dans un plat à gratin et saupoudrées avec le sucre vanillé (et la cannelle). Enfournez thermostat 6/7 (200°) pendant environ 35 minutes le temps que la pâte soit bien dorée.

Et pour encore plus de gourmandise et la rencontre du chaud et du tiède, servez-le avec une boule de glace à la vanille !

Le crumble peut également être préparé avec d’autres fruits selon les saisons: poires, pomme, fruits rouges, pêches…

Il existe même en version salée : chèvre, courgettes et lardons ou encore avec du potiron, des légumes anciens ! Une bonne façon de cacher les légumes et d’en faire manger l’air de rien à nos petits koalas

Allez, hop ! A vos fourneaux !

Partager via

10 octobre 2017 |   

Auchan drive, les jeux sont frais !

Faire ses courses avec Auchan Drive c’est déjà super pour la gestion de notre quotidien de parents un peu beaucoup débordés. D’ailleurs, c’est tellement pratique que toute la famille s’y est mise, les enfants n’hésitant pas à ajouter des produits dans la liste enregistrée sur votre profil. Et même papi et mamie commandent via auchandrive.fr et passent ainsi plus de temps avec leurs petits-enfants !

                                             

Les courses de la win !

Et jusqu’au 19 octobre, en commandant sur Auchan Drive vous aurez peut-être la chance de remporter le montant de votre panier en cash ! Pour multiplier vos chances de gagner, rien de plus simple : il vous suffit d’augmenter le montant de votre panier et/ou d’ajouter au moins trois produits « Drive Win » à choisir parmi les centaines de produits sélectionnés et voir ainsi votre compteur chance grimper !

 


     

En fin de commande, c’est vous le maitre du jeu. Soit vous êtes joueur et tentez de gagner votre panier avec vos chances accumulées, soit vous prenez la réduction sur votre commande, soit vous optez pour les 2 € de remise et gardez votre capital chances pour une prochaine fois.

Plus vous réunissez de chances, plus vous aurez… de chances de gagner !

Alors, faites vos jeux sur Auchan Drive !

Côté Capital Koala l’on vous rembourse jusqu'à 5,50€ de votre commande sur le livret épargne enfant de votre choix.

 

 

Partager via

6 octobre 2017 |   

Je prends soin de moi avec Melvita

Pionnière de la cosmétique bio et originaire d’Ardèche, Melvita, innove chaque jour pour proposer des soins toujours plus enchanteurs et performants et répondant à chacune de vos attentes. Boutique en ligne de cosmétiques écologiques et biologiques, la marque vous propose plus de 250 produits de soin labellisés COSMEBIO et certifiés par ECOCERT.

                                                               

Des soins naturels pour toute la famille

Soin du corps, soin des cheveux, soin du visage, eaux florales, huiles beauté…chaque gamme répond à différents besoins selon son âge, son envie, son type de peau… Pour connaître ce qui vous convient, le site propose un diagnostic personnel.

Plonger dans les produits Melvita c’est s’entourer de toute la douceur, de toutes les senteurs et de la bienveillance de la nature comme avec les bienfaits des huiles de beauté, des élixirs 100% naturels à base d’huile végétale. Selon ses besoins, ces huiles, adoucissent, stimulent, nourrissent, réparent, régénèrent et, toujours, elles protègent.
                       
            

Sur le site, vous trouverez également des idées cadeaux hommes et femmes pour toutes les envies. En plus des offres spéciales, des cadeaux pour vous chouchouter, chaque mois, Melvita propose plusieurs « offre du mois ». En ce moment par exemple, jusqu’au 31 octobre, une trousse hydratation à l’argan est offerte à partir de 35€ d'achat avec le code OFFREDUMOIS.

 

Coté Capital Koala, l’on vous rembourse 7% de vos achats sur le livret épargne enfant de votre choix.

Partager via

3 octobre 2017 |   

Repartez en vacances avec AccorHotels.com

En vacances, en voyage, en week-end, en court séjour, en long séjour, très loin ou tout près de chez vous, appelez cela comme vous voulez mais dépêchez-vous de profiter de jusqu’à -40% sur votre hôtel grâce aux bons plans d’AccorHotels.com !

      

L'hiver en douceur

Profitez par exemple de l’été indien en Amérique du Nord : jusqu’au 30 novembre 2017 en réservant à l’avance votre séjour vous ferez jusqu’à 30% d'économie sur des départs allant jusqu’au 31 décembre 2018.

Ou choisissez d’adoucir votre hiver en partant pour Rio de Janeiro !

              

Plages paradisiaques, ville animée à la nuit tombée, Rio regorge aussi de sites touristiques et vous transportera au cœur de la culture brésilienne.
AccorHotels.com vous propose une offre exclusive : réservez votre hôtel au minimum 15 jours avant votre départ, et économisez jusqu'à 20% sur les hôtels de Rio !
Encore une fois, le plus difficile pour vous sera de choisir !

Coté Capital Koala, l’on vous rembourse jusqu'à 11% de votre réservation sur le livret épargne enfant de votre choix.

Partager via

1 octobre 2017 |   

Bonne fête Grand Père !

Moins connue que la fête des grands-mères, la fête des grands-pères fait doucement son entrée dans notre calendrier des moments à partager. Créée en 2008, elle revient depuis tous les premiers dimanches du mois d’octobre. Et ce n’est que justice ! Que l’on les nomme papi, pépé, daddy, bon papa, pépère, papé, papichou, papounet, grand’pa… les grands-pères tiennent eux aussi une place spéciale dans le cœur de leurs petits enfants.

Des papis et des hommes…

                 

Nombreux sont les grands-pères qui ont été chamboulés par la naissance de leur premier petit-enfant . Devenir grand-père c’est enfiler un nouveau costume, c’est voir la continuité. Qu’ils soient encore en activité ou à la retraite, chacun sait s’investir à sa façon auprès de ses petits-enfants. On a le papi cuistot, toujours prêt à faire découvrir de nouvelles saveurs et à préparer de bons petits plats. Il y a aussi le grand-père un peu geek, incollable sur la dernière console à la mode, qui communique sur les réseaux sociaux avec ses petits-enfants et incite tous ses amis à se prendre au jeu de la Koalation familiale ! Il y a aussi le daddy globe-trotteur qui court le monde et n’oublie jamais de rapporter des cadeaux, on a le grand-père plutôt casanier qui n’échangerait pas son potager contre tout l’or du monde. Sans oublier le papi taxi, celui qui accompagne aux activités quand les parents sont au travail.

Et puis, pour tous il y a la complicité qui se crée au fil des années. Les bonbons donnés dans le dos de grand-mère ou de maman. La petite souris bien plus généreuse qu’à la maison. Et les moments simples du quotidien : un jeu de société, ramasser les feuilles en forêt pour un herbier, apprendre à faire du vélo en toute sécurité, aller camper...

La transmission familiale, en toute évidence.

Partager via

27 septembre 2017 |   

Comment être certain que votre enfant est bien entré en 6e ?

C’est le coup classique ! Avant-hier, vous le déposiez en petite section pour sa première rentrée et puis vous êtes tombé.e.s dans une faille temporelle. Sept ans quand même la faille. Cela fait trois semaines que votre Koala est entré en 6e, au collège donc, et parfois vous vous surprenez à ne plus vous en souvenir (parce qu’il appelle encore tous ces profs « maitre » ou « maitresse » par exemple.

Le collégien

Pourtant il y a de nombreuses situations où il vous rappelle bien son entrée dans la cour des petits grands.

Il ne veut plus que vous le déposiez à l’école (d'ailleurs, on ne dit pas "école, maman mais collège") et quand cela arrive vous devez le laisser 300 m avant. Vous avez laissez tomber la petite bise sur ses joues d’amour. Non, maintenant, vous vous contentez d’un : « allez à d’t’al ».

Il lève les yeux au ciel et vous fait bien comprendre votre ringardise quand vous lui demandez « t’as préparé ton cartable pour demain » ? Mais enfin, reprenez-vous, au collège on ne dit plus « cartable » mais sac ! Sac qu’il aime porter sur une seule épaule même si ça lui démonte le dos, parce que « tu comprends c’est plus staïlé ».

OK.
                                                     

Si par malheur, certains de ses petits camarades, pardon de ses « gros » osent jouer à chat perché ou pire à « trap-trap », il les traite de « bébés » et surtout ne veut plus « traîner avec eux, parce que bon, trop la honte quoi ».

Ah et aussi, quand vous lui demandez le soir, s’il a passé une bonne journée, c’est bien évidemment une journée « trop nulle » qu’il a vécue. Parce que bon, si t’es content tout le temps « t’as l’air d’un boloss ». Même si, il s’est quand même « tapé quelques barres aujourd’hui ».

Allez un petit DAB pour fêter votre entrée dans la vie de parents de collégiens ?

Partager via